Un institut dédié à la promotion et au développement de la connaissance du monde associatif

L’Institut français du Monde associatif a pour ambition de faire reconnaître le plus largement possible la contribution des associations à la société et à la démocratie et de répondre aux besoins de connaissance exprimés par le monde associatif.

TROIS MISSIONS DECLINENT CETTE AMBITION

Inciter la recherche et l'orienter sur des sujets d'intérêt

Rassembler et diffuser les résultats de la recherche et les ressources de connaissance auprès du secteur

Structurer un réseau de connaissance sur le fait associatif

A l’origine de l’Institut

L’Institut français du Monde associatif est né à Lyon à l’initiative de Simone André – personnalité lyonnaise qui a consacré 76 ans de sa vie au développement et au rayonnement des associations.

L’initiative part du constat du poids considérable des associations dans la société française : 1,5 millions d’associations, 1,85 millions de salariés, 22 millions de bénévoles, un budget de 113 Milliards d’euros. Les associations prennent en charge des pans entiers de l’intérêt général, aux côtés et en complémentarité des pouvoirs publics. Elles montrent leur capacité à accompagner les grandes mutations sociétales en cours, qu’il s’agisse, entre autres, de cohésion sociale et territoriale, de culture et d’éducation, de solidarité avec les personnes vulnérables, de développement durable ou d’économie collaborative. Par leurs processus décisionnels participatifs et par leur apport collectif à la société en tant que corps intermédiaires, elles contribuent activement à la vitalité démocratique.

Sur la base de ce constat, une conviction forte fonde l’origine de l’Institut : enrichir la connaissance sur les associations est un enjeu fondamental pour promouvoir leur apport à la société et à la démocratie, accompagner les mutations du secteur, et prendre en compte ses modes de fonctionnement spécifiques.

En janvier 2019, l’Institut français du Monde associatif est créé sous l’égide de la Fondation pour L’Université de Lyon, reconnue d’utilité publique. Basé à Lyon, il déploie une ambition nationale et européenne, et à terme internationale.

a la une

Résultats de l’appel à projets de recherche 2020 : Le monde associatif à la lumière de la crise Covid-19

La crise COVID-19 a mis en lumière de nombreuses actions de solidarité et l’apport de l’associativité à la société. Elle a aussi accéléré un certain nombre de mutations qui traversaient déjà le monde associatif bien avant cette période. Cette crise et ses conséquences nous invitent à contextualiser les besoins des associations ainsi que les besoins de la société vis-à-vis du fait associatif.

A la lumière de la crise, cet appel à projets avait pour objet d’interroger dans le temps long le rôle du fait associatif pour la résilience et la transformation sociétale, sa place dans la prise en charge de l’intérêt général, les fragilités structurelles du monde associatif qui ont été mises à jour, accentuées ou dépassées, et, au-delà de ces fragilités, leur capacité de rebond dans ce contexte.

A travers cet appel à projets, l’Institut a souhaité apporter une contribution structurante pour appuyer les démarches stratégiques des acteurs, nourrir la prospective de leurs partenaires, accompagner le développement du secteur, ainsi que la résilience et les innovations de la société.

8 projets de recherche ont été retenus, pour un total de 110 000€ de subventions accordées. Ils ont été sélectionnés pour leur apport à la connaissance et pour leur utilité pour les associations. Ils abordent des sujets essentiels tels que les modèles socio-économiques, la création de valeur des associations et leur contribution territoriale, les dispositifs de soutien aux associations, et la gouvernance du monde associatif.

Résultats de la consultation « Quels besoins de connaissance du monde associatif ? »

Vers quels sujets utiles aux acteurs associatifs orienter les travaux de recherche ? A quels besoins de la société la recherche sur le fait associatif devrait-elle répondre ? Quels sont les attentes des acteurs et des chercheurs vis-à-vis d’un Institut dédié au développement et à la promotion de la connaissance sur les associations ?

L’Institut s’est mis à l’écoute des besoins de connaissance des associations et a lancé une consultation nationale inédite auprès des acteurs associatifs, de leurs partenaires, et des chercheurs. 

Retrouvez les résultats de la consultation sous deux formats : une synthèse écrite et le replay du webinaire de présentation des résultats.

Séminaire « Fait associatif et crise sanitaire : le fait associatif en situation de confinement ? »

Plus d’un an après le début de la crise sanitaire, nous avons souhaité réunir des acteurs et des partenaires du monde associatif et des chercheurs pour réfléchir ensemble aux grands sujets sui traversent le monde associatif. Ces réflexions se sont articulées autour de 4 grandes thématiques : 

  • « Engagement associatif formel »
  • « Engagement informel et initiatives citoyennes »
  • « Temporalités des effets de la crise sur le fait associatif »
  • « Autonomie et vulnérabilité des individus »

Ce séminaire a été conduit sous le double pilotage académique de Bernard Petitgas (sociologue associé au laboratoire CERReV de l’université Caen Normandie, lauréat de l’Institut) et de Laëtitia Lethielleux (maître de conférences en sciences de gestion, habilitée à diriger des recherches, directrice de la chaire Economie Sociale et Solidaire à l’Université de Reims, Champagne-Ardenne et membre du Laboratoire REGARDS et du Comité scientifique de l’Institut).

Un article de restitution de ces travaux est en cours de préparation. 

« Monde associatif et philanthropie : quels leviers pour agir ensemble? » (Institut IDEAS)

Avec cette table ronde, l’Institut IDEAS se propose de mieux comprendre comment la connaissance du fait associatif nourrit la montée en compétence de tous les acteurs de l’intérêt général. Associations, fondations, financeurs et mécènes partagent une même exigence. Ils sont confrontés aux mêmes difficultés et enjeux pour agir efficacement.

Nous sommes intervenus dans le cadre de cette table ronde aux côtés du HCVA et du Pro Bono Lab.

Dossier Juris Associations « Les associations démasquées ! »

La crise exceptionnelle que nous traversons est l’occasion d’une introspection collective sur ce qui est essentiel à nos vies et à notre démocratie, mais aussi sur le modèle de société et les valeurs de solidarité et de protection autour desquels nous souhaitons nous rassembler.

Le monde associatif a montré dans l’urgence sa grande réactivité et sa capacité d’innovation. Il témoigne, dans la durée, que l’engagement collectif est un vecteur de résilience et d’inspiration pour l’ensemble de la société. Cette période a également révélé et amplifié des fragilités et mutations profondes que les associations vivaient bien avant l’arrivée du virus.

C’est dans ce contexte que nous avons souhaité donner la parole à des chercheuses et chercheurs d’un ensemble de disciplines pour nous éclairer sur la place du fait associatif dans notre société et dans notre démocratie.

Nous avons eu le plaisir de coordonner le dossier « Les associations démasquées » pour le numéro 631 de Juris Associations, paru en janvier 2021. Vous retrouverez dans ce dossier des articles sur l’associativité et la démocratie, l’adaptabilité des associations, la morale associative, le numérique, la culture, et l’expertise de la solidarité internationale en temps de crise.

Lancement d’Univ’Asso : un programme de recherche sur le monde associatif dans les Hauts-de-France

La région des Hauts de France montre un très fort dynamisme de la recherche et de l’observation du paysage associatif. Le Mouvement associatif des Hauts-de-France pilote depuis 2018 une démarche de rapprochement des acteurs issus du monde de la recherche et de la vie associative. Pour aller plus loin, l’Institut français du Monde associatif a souhaité s’associer au Mouvement associatif pour mettre en place un programme de recherche d’une durée de trois ans sur le monde associatif dans les Hauts-de-France.

En 2020-2021, ce programme accompagnera la structuration et le développement du réseau territorial entre acteurs et chercheurs autour de la connaissance du monde associatif et aboutira dans une démarche collective à un sujet d’amorçage répondant aux attentes du territoire. Il apportera ensuite son soutien à des projets de recherche en lien avec ce sujet.

Résultats de l’appel à projets 2019 « Recherche sur le fait associatif »

 

Quels sont les apports du monde associatif à la société ? Quelles sont les mutations que traverse le secteur associatif ? Existe-t-il des modes de fonctionnement spécifiques du monde associatif ?

Un premier appel à projet « Recherche sur le fait associatif » a été lancé en juin 2019 pour soutenir et valoriser des travaux qui répondront, entre autres, à ces questions.

Ouvert à l’ensemble des chercheurs des disciplines des sciences humaines et sociales, son objet est « le fait associatif » dans toutes ses dimensions politiques, juridiques, sociologiques, économiques, ou historiques. Il est également ouvert à toutes les méthodologies de recherche et orientations théoriques : recherche académique, recherche-action, recherche appliquée et opérationnelle, recherche participative.

Nous avons mobilisé 20 instructeurs pour sélectionner et instruire les 43 candidatures qui nous ont été soumises, représentant 15 disciplines sur des thématiques variées.

15 projets ont été retenus, pour un total de 135 000€ de subventions accordées. Ces projets de recherche répondent à plusieurs thématiques importantes pour le secteur associatif : citoyenneté et démocratie, organisation territoriale, pratiques et enjeux de gouvernance, défis du numérique, création de valeur.

L’Institut français du Monde associatif lance un cycle de rencontres territoriales dans toute la France sur les enjeux de connaissance du fait associatif, à destination des chercheurs et du monde associatif. Ces rencontres mettront en lumière des témoignages locaux d’expériences conjointes entre recherche et associations. Elles permettront aux acteurs de la connaissance et de la pratique associative de se rassembler, de renforcer leurs liens et de nous faire part de leurs besoins.

Compte-tenu du contexte sanitaire, le cycle de rencontres est provisoirement en pause et redémarrera dès que possible.

Agenda

Retrouvez dans cette rubrique les dates de nos prochains événements.

Logo Univ'Asso

SAVE THE DATE // Séminaire Univ'Asso

Présentation du programme, des axes de recherche et du calendrier.

Le 7 décembre – 10h-12h30

Sciences Po’ Lille 9, rue Angellier
59000 Lille

Qui sommes-nous

Sous la présidence d’honneur de Simone André

Un Conseil d’Administration composé d’expertises variées valide les orientations stratégiques de l’Institut et en contrôle la mise en oeuvre.

Un comité scientifique transdisciplinaire composé de chercheurs cadre et instruit les programmes de recherche de l’Institut et contribue à ses réflexions stratégiques.

Conseil d'Administration
  • Yannick Blanc, Président de l’Institut, Administrateur de la Fonda.
  • Brigitte Clavagnier, Secrétaire de l’Institut, Avocate, directrice scientifique de Juris Associations, membre du Haut Conseil à la Vie Associative.
  • Caroline Germain, Trésorière de l’Institut, Déléguée générale de l’Association pour le Développement de l’Accompagnement à la Stratégie et à l’Innovation de l’Intérêt Général.
  • Brigitte Giraud,  Vice-Présidente de l’Institut, Présidente du CELAVAR, Directrice de l’UNCPIE et administratrice du Mouvement associatif.
  • Marie-Claire Martel, Présidente de la COFAC,  administratrice du Mouvement associatif.
  • Claire Thoury, Déléguée générale Animafac.
  • Didier Vinot, Professeur des Universités, Directeur exécutif de la Chaire Valeur du soin, Responsable du Groupe Recherches en Ressources Humaines iaeLyon.
Comité scientifique
  • Emmanuel Bayle, Professeur en gestion du sport à l’Institut des Sciences du Sport de l’Université de Lausanne (ISSUL) et responsable du parcours de master gestion du sport et des loisirs.
  • Elisabetta Bucolo, Sociologue, membre du LISE-CNRS (UMR 3320). Maîtresse de conférences au CNAM​.
  • Romain Demissy, Docteur en sciences économiques, intervenant-chercheur associé au sein du laboratoire ATEMIS, membre de l’Institut Européen de l’Economie de la Fonctionnalité et de la Coopération.
  • Bernard Enjolras, Directeur de recherche à l’Institut pour la recherche sociale, directeur du Norwegian Center for Research on Civil Society Voluntary Sector et rédacteur à la Revue Voluntas.
  • Marie Fare, Maître de conférences en sciences économiques à l’Université Lumière Lyon 2.
  • Laurent Fraisse, Socio-économiste, membre associé au Laboratoire Interdisciplinaire de Sociologie Economique. Enseignant au CNAM, à l’Université de Valenciennes et à l’IAE Panthéon Sorbonne.
  • Rupert Graf Strachwitz, Docteur en sciences politiques, Directeur de l’Institut Maecenata pour la philanthropie et la société civile de Berlin.
  • Guillaume Jaubert, Maître de conférences à l’Université Lyon 3, chercheur à l’IFROSS.
  • Laetitia Lethielleux, Maître de conférences en sciences de gestion, Université de Reims Champagne-Ardenne (URCA), membre du Laboratoire REGARDS.
  • Mathilde Renault-Tinacci, Chargée d’études et de recherches à l’INJEP, docteure en sociologie et chercheure associée au CERLIS – Ministère de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports.
  • Philippe Ryfman, Professeur et chercheur associé honoraire au Département de Science Politique, Université Paris I Panthéon-Sorbonne, Chercheur associé à l’OCCAH (UQAM/Montréal), Avocat au Barreau de Paris.
  • Roger Sue, Sociologue, Professeur à la faculté des sciences humaines et sociales, Université Paris 5 – Sorbonne.
  • Peter Wirtz, Vice-Président Recherche de l’Université Jean Moulin Lyon 3, Professeur en sciences de gestion.

Une équipe bénévole engagée au profit du développement de la connaissance du monde associatif.

Bénévoles
  • Chantal Bruneau, ancienne Secrétaire générale du Haut Conseil à la vie associative.
  • Lucile Manoury, Politiste de formation, Responsable d’études et maitresse de conférences associée au Master Politiques Sociales de l’Université d’Avignon.
  • Juliette Michel, Docteure en géographie sociale, Post doctorante à l’école urbaine de Lyon/ Fabrique des Questions Simples.
  • Cendrine Templier, Accompagnatrice de projets de transition écologique, sociale, démocratique, Facilitatrice en intelligence collective et gouvernance partagée, Chercheuse en sciences de gestion.

En complément de notre Comité scientifique, un réseau de chercheurs assure bénévolement une instruction scientifique des projets de recherche soumis à l’Institut.

w

Une équipe permanente souple et réactive à votre écoute

Floriant Covelli

Floriant Covelli

Délégué général

Claire Breschard

Claire Breschard

Chargée de mission

Ils soutiennent L'INSTITUT et ses travaux

Récits de partenaires

Qui sont les partenaires de l’Institut français du Monde associatif ? Pourquoi estiment-ils qu’il est important de renforcer et de promouvoir la connaissance du monde associatif ? Pourquoi ont-ils décidé de nous soutenir ? Découvrez leurs témoignages !

Axelle Davezac, Directrice générale de la Fondation de France

“Soutenir la recherche sur le secteur associatif, afin de renforcer la connaissance de ses grands déterminants, de ses évolutions et de ses défis.”

Marie-Stéphane Maradeix, Déléguée Générale de la fondation Carasso

“La recherche, dimension indispensable pour comprendre l’écosystème dans lequel on agit et l’inscrire dans une temporalité passée, présente et à venir.”

Thibaut de Saint Pol, Directeur de l'Institut national de la jeunesse et de l'éducation populaire

« Développer la connaissance sur les associations est un enjeu essentiel pour accroître et mettre en lumière la contribution de ces dernières à la société et à la démocratie. »

Hugues Sibille, Président de la Fondation Crédit Coopératif

« Que serait la vie sans les associations ? Les pouvoirs publics et les mécènes privés comme notre Fondation, ont le devoir d’aider le
monde associatif à travailler sur lui-même, par des regards prospectifs et une compréhension des mutations à l’oeuvre. »

Patrick Chenu, Président du FONJEP

« Les recherches menées par l’Institut français du Monde associatif nourriront non seulement les réflexions pour une meilleure connaissance des modèles socio-économiques mais ambitionnent également de rendre compte de la place des associations comme actrices d’intérêt général et vectrices de transformation sociale. »

Bandeau partenaires

Suivez-nous sur les réseaux sociaux